Quels matériaux pour une piscine qui consomme peu ?

Afin de pouvoir respecter les critères et les valeurs d’une maison BBC, il est nécessaire de prévoir des aménagements adéquats. Cela vaut pour l’occupation des pièces, les sources de production énergétique, mais aussi pour les équipements annexes tels que la piscine. Pour cette dernière, quels sont les matériaux à privilégier ?

Les matériaux d’une piscine réussie

Pour bien choisir les matériaux de sa piscine, il faut différencier ceux employés pour le bassin en lui-même et ceux destinés au revêtement. Dans le premier cas de figure, le polyester permet de bénéficier d’une coque sur mesure pour les formes et les dimensions les plus spécifiques.

Le béton se distingue par sa solidité et sa résistance sur le long terme. Afin de profiter d’une parfaite étanchéité, des travaux de gros œuvre sont nécessaires.

Quant au bois, il constitue une très bonne alternative, à condition de prévoir un entretien régulier et méticuleux pour éviter qu’il ne s’altère dans un tel environnement.

Des revêtements de piscine de qualité

Les précédents matériaux peuvent s’accorder à des structures enterrées, semi-enterrées ou hors-sol. Dans tous les cas, il est recommandé de se tourner vers un réseau de piscinistes agréés pour réaliser son projet. De même, il ne faut pas négliger le revêtement. Celui-ci occupe un rôle essentiel dans l’étanchéité du bassin. Il existe trois grandes solutions.

La pose d’un liner est courante. Il s’agit d’une poche en PVC qui s’adapte aux dimensions du bassin. Pour les piscines en béton, l’enduit est préconisé pour simplifier son entretien. Sa longévité est estimée entre 5 et 10 ans.

Enfin, le carrelage est l’atout esthétique majeur de la piscine. Néanmoins, il nécessite des précautions pour le nettoyage des joints et la préservation des carreaux.

Les facteurs importants pour une piscine qui consomme moins

Afin de réduire sa consommation énergétique, il est important de bien entretenir les différents organes de fonctionnement. Du système de filtration à la couverture automatisée, les pièces détachées pour piscine permettent de résoudre les dysfonctionnements observés.

Ces derniers sont susceptibles d’influer sur les performances liées à la qualité de filtration ou encore à la circulation de l’eau. Il faut également prendre en compte des problématiques supplémentaires pour anticiper une surconsommation d’eau ou d’électricité :

  • l’utilisation de traitements automatisés ;
  • le système de chauffage ;
  • l’emploi de la pompe de piscine ;
  • l’évaporation naturelle de l’eau ;
  • les fuites qui surviennent dans des canalisations vétustes.

Le choix des matériaux est donc complémentaire à d’autres aspects dus à l’entretien ou à l’usage de sa piscine. Ces critères permettent de mieux encadrer les différents pôles de consommation de son bassin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *