Norme RT 2012 : quid des bâtiments préfabriqués ?

norme-rt-2012-comprendre-batiments-prefabriques

Mise en place dans le cadre du Grenelle de l’environnement, la réglementation thermique 2012 est une démarche consistant à permettre l’économie d’énergie dans le domaine de la construction. Les nouveaux bâtiments doivent désormais satisfaire à des exigences en matière d’isolation, de confort thermique et d’utilisation d’énergies renouvelables. Désormais, la norme RT 2012 concerne aussi les constructions modulaires.

L’éclairage des bâtiments modulaires

Selon la norme RT 2012, les ouvertures doivent être suffisamment grandes pour que la lumière naturelle limite le recours à l’éclairage artificiel. L’orientation des fenêtres joue également un rôle important. Par ailleurs, le système d’éclairage doit être peu énergivore. On préconise donc l’utilisation d’ampoules LED ou de néons.

Étanchéité à l’air des bâtiments préfabriqués

Les ponts thermiques contribuent à la déperdition de chaleur des bâtiments modulaires. C’est surtout au niveau des portes et des fenêtres que l’étanchéité doit être assurée pour satisfaire à la norme RT 2012. Les fabricants testent la perméabilité d’un bâtiment grâce à des ventilateurs qui créent un déséquilibre de pression dans la construction. Des générateurs de fumée permettent de mettre en évidence les courants d’air indésirables.

RT 2012 : l’isolation d’une construction modulaire

Un container transformé ou tout autre bâtiment préfabriqué doit être isolé efficacement avec un matériau comme la laine de roche. Une bonne isolation assure l’inertie thermique du bâtiment : les écarts de température à l’extérieur ne sont pas ressentis à l’intérieur. D’autre part, l’isolation apporte le confort thermique : on ne sent pas le froid où que l’on soit dans le bâtiment, même près des murs.

Les modes de chauffage conformes à la norme RT 2012

Le système de chauffage d’un container aménagé ou d’un bâtiment modulaire doit privilégier les énergies renouvelables. Plusieurs solutions existent :

  • panneaux photovoltaïques ;
  • éoliennes ;
  • pompes à chaleur aérothermiques (capture des calories contenues dans l’air) ;
  • pompes à chaleur géothermiques (capture des calories dans le sol).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *