Isolation thermique : intérieure ou extérieure ?

isolation-interieure-exterieure

Pour allier confort thermique et économie d’énergie il faut au préalable disposer d’une bonne isolation. Pour vous le premier choix à effectuer sera entre isolation  par l’intérieur ou par l’extérieur. Pour vous aider à choisir, BBC Maison fait le point sur les avantages et les inconvénients de ces deux types d’isolations.

L’isolation par l’extérieur

isolation-interieure-exterieure

 

L’isolation thermique par l’extérieur consiste à envelopper un bâtiment d’un manteau isolant. Dans le cadre d’une construction existante, une isolation par l’extérieur est réalisable lors d’une rénovation complète de la toiture et de la façade par exemple (même si ces deux interventions ne sont pas réalisées en même temps). Sachez d’ailleurs qu’à partir du 1er janvier 2017 il sera obligatoire dans le cadre d’un chantier de rénovation de toiture ou de ravalement d’une façade de procéder à son isolation. Nous vous conseillons également de consulter les règles d’urbanisme de la commune au préalable afin de ne pas commettre d’erreur.

Isoler par l’extérieur c’est de fait augmenter la performance thermique globale d’un bâtiment. Et conséquence directe réduire significativement la consommation d’énergie consacrée au chauffage. Et autre avantage mais pas des moindres pas de réduction de la surface habitable ni de décoration à refaire avec ce type d’intervention. Et puis pendant toute la durée des travaux pas de chantier intérieur avec toutes les nuisances associés (saletés, dérangement des pièces et artisans qui interviennent en permanence) et vous continuez d’habiter votre logement comme si de rien n’était. Des avantages considérables.

L’isolation par l’extérieur demeure toutefois un investissement conséquent. De plus, lorsque l’on choisit cette méthode, il est bon de savoir qu’il est obligatoire de traiter l’intégralité d’une toiture ou des façades en même temps, ce qui n’est pas le cas avec une isolation par l’intérieur. (30% des déperditions d’énergie par la toiture, et 20% par les façades)

 

L’isolation par l’intérieur

 

L’isolation par l’intérieur est la méthode la plus souvent mise en œuvre : les solutions sont multiples et c’est l’état ainsi que la nature du support qui déterminent le procédé d’isolation à retenir. C’est surtout une question d’habitude car l’isolation par l’extérieur est une pratique plus récente. Et dans le bâtiment les habitudes ont la vie dure!

On privilégie généralement l’isolation par l’intérieur en pensant réaliser son chantier à des coûts plus avantageux. Et c’est loin d’être la vérité si l’on ne prend pas en compte tous les postes concernés. (Décoration à refaire, finitions…) Sans oublier les nuisances d’un chantier… à demeure ! Et il ne faut surtout pas oublier les ponts thermiques de structure qui doivent être traités à l’aide de rupteurs de ponts thermiques. Car il ne saurait y avoir de bonne isolation sans continuité de ladite isolation.

Opter pour une isolation des murs par l’intérieur par l’intérieur par exemple possède des avantages : c’est une solution économique (meilleur rapport performance-prix) à la réalisation pratique et rapide à mettre en œuvre. Cependant, cette méthode réduit l’espace habitable et nécessite une révision du plan électrique (déplacement des prises, appliques et interrupteurs).
De plus, la décoration intérieure sera à refaire et il faudra également trouver un pied à terre durant le temps des travaux, notamment en cas de dépose d’une isolation précédente.

L’isolation du toit

panneau-isolation-toiture

L’isolation de la toiture est la première étape à envisager quand on recherche l’efficacité: la chaleur d’une maison s’évacuant toujours par le haut, le potentiel d’économies d’énergie est de loin le plus important. Mais là encore, il existe deux solutions : l’isolation de la toiture par l’extérieur ou par l’intérieur.

En choisissant une isolation par l’intérieur, on peut choisir l’isolation sous rampants avec parement de finition (pour un aménagement des combles par exemple) ou bien l’utilisation de ouate de cellulose soit disposée à même le sol pour des combles dits perdus, soit en injection sous les rampants préalablement caissonnés. Mais les ponts thermiques et le tassement des isolants dans le temps sont à redouter (laines minérales notamment).

En revanche, avec l’isolation extérieure, il faudra investir dans des panneaux porteurs intégrés à la charpente. Grâce à cette technique, le volume habitable sera conservé, l’isolation sera durable et la ventilation garantie. Ces panneaux porteurs possèdent en outre l’avantage d’avoir la face plafond déjà finie à l’exemple de la c gamme Trilatte 3D (www.trilatte3d.fr).

Il ne vous reste plus qu’à choisir !

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *