Comment fonctionne un panneau solaire ?

Les panneaux solaires fournissent une source d’énergie écologique pour la maison, une entreprise, mais aussi pour divers moyens de transport. Selon le type d’installation, ils convertissent les rayons du soleil en électricité ou en chaleur pour le confort intérieur. Mais comment fonctionnent-ils ? Quel rendement espérer à court, moyen ou long terme ?

fonctionnement-panneau-solaire

Composition d’une installation utilisant des panneaux solaires : l’exemple du site isolé

Au même titre que le régulateur de charge solaire, les panneaux solaires sont l’une des composantes essentielles d’un kit solaire pour un site isolé. On les place généralement sur le toit d’une caravane, d’un camping-car, d’un camion et même à la proue ou à la poupe d’un bateau. Leur souplesse permet de les poser sur des surfaces planes ou courbes.

Comme pour une installation classique, leur emplacement est étudié selon l’orientation du soleil, même s’il faut prendre en compte la mobilité du véhicule. Les panneaux captent les rayons et transforment leur énergie en courant continu. Pour pouvoir en profiter, l’onduleur (ou le régulateur, selon le type d’installation) fait office d’adaptateur pour le convertir en courant alternatif. Celui-ci passe ensuite par un compteur pour mesurer la production énergétique avant d’être distribué au compteur électrique classique.

De la transformation d’énergie à l’électricité

Pour autant, la clef de cette source d’énergie se trouve dans les matériaux contenus dans les panneaux, notamment le silicium, élément reconnu pour ses propriétés semi-conductrices. L’effet photovoltaïque se produit quand la lumière percute cette matière. Les photons ainsi captés génèrent un courant électrique au contact des électrons du silicium. L’énergie est ensuite redirigée par des fils métalliques, eux-mêmes reliés à l’onduleur (ou au régulateur de charge solaire).

Un rendement optimal ?

Escompter un rendement optimal demande de se pencher sur plusieurs critères environnementaux. Le type de la maison, sa forme et sa position par rapport aux propriétés voisines. S’agit-il d’un toit-terrasse, de combles habitables ? Le nombre d’étages et la hauteur sous plafond sont également des éléments à prendre en compte, tout comme l’environnement extérieur. Température ambiante, heures d’ensoleillement quotidien, orientation des panneaux solaires, climat général. Cette étude méticuleuse permet d’optimiser l’installation et, le cas échéant, d’effectuer certains ajustements en fonction des caractéristiques liées à sa propriété ou son moyen de transport.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *